Loading
Trouver un spécialiste du kératocône Question au sujet du kératocône? Commment savoir si je suis atteint du kératocône?

INTACS

Intacs

Les arceaux intracornéens Intacs, ont obtenu l'approbation conformément à la Loi sur les aliments et drogues pour le traitement du kératocône en août 2004. Ces tout petits arceaux de plastique sont installés juste sous la surface de l'œil en périphérie de la cornée et aident à remodeler la cornée rendant ainsi la vision plus claire.

De nombreuses recherches démontrent que les Intacs peuvent améliorer la meilleure acuité visuelle corrigée avec lunettes (MAVCL) d'un œil avec kératocône d'en moyenne deux lignes sur un graphique standard de l'œil. Les implants offrent également l'avantage d'être détachables et échangeables. Les Intacs peuvent ralentir l'évolution du kératocône, mais ne peuvent empêcher le besoin de kératoplastie si l'évolution se poursuit.

Arceaux intracornéens intacs

Cette intervention comprend l'installation d'arceaux intracornéens juste sous la surface de l'œil dans la périphérie de la cornée. L'intervention même dure entre 15 et 20 minutes environ. On applique des gouttes ophtalmiques anesthésiques topiques afin d'engourdir l'œil.

Les arceaux intracornéens étaient généralement utilisés lorsque les patients atteints du kératocône n'arrivaient plus à obtenir une vision fonctionnelle avec des lunettes et des lentilles de contact. Toutefois, il est possible que les lunettes ou les lentilles de contact soient encore nécessaires après l'installation des Intacs. Ces arceaux comportent aussi d'autres inconvénients puisqu'ils peuvent être délogés à tout moment à cause d'un trauma bénin. Dans les pays comme le Canada où la réticulation du collagène cornéen (CXL) est approuvée en utilisation combinée au traitement au laser excimère, les Intacs sont de moins en moins utilisés pour traiter le kératocône étant donné qu'ils ne freinent pas l'évolution de la maladie. Non seulement la CXL combinée au traitement au laser excimère arrive à freiner l'évolution du kératocône, mais elle peut également améliorer l'acuité visuelle.

Les étapes de l'intervention

Étape 1 : On pratique une petite incision à la surface de la cornée, à l'aide d'un instrument ou d'un laser.

Étape 2 : Le chirurgien met un guide de centrage en place sur la surface de l'œil pendant plusieurs minutes. De cette façon, on aide l'œil à se stabiliser et on assure un bon alignement des Intacs. Pendant ce temps, on sépare délicatement les couches cornéennes pour y insérer les Intacs.

Étape 3 : On met les arceaux intracornéens Intacs en place. On referme ensuite la petite ouverture dans la cornée à l'aide d'une suture.

Comme pour toute intervention chirurgicale, il y a un risque de complications. On retrouve parmi les complications potentielles une infection, une difficulté avec la vision de nuit, une vision floue et une vision changeante. Il est probable que même avec une intervention réussie, les lunettes ou verres de contact soient toujours nécessaires.