Loading
Trouver un spécialiste du kératocône Question au sujet du kératocône? Commment savoir si je suis atteint du kératocône?

LA KÉRATOPLASTIE

Dans les graves cas, la kératoplastie pourrait s'avérer nécessaire pour des raisons de cicatrisation, d'amincissement extrême ou d'intolérance aux lentilles de contact. L'intolérance aux lentilles de contact survient lorsque la cornée raide et irrégulière ne réussit plus à entrer sous une lentille de contact ou que le patient ne tolère plus la lentille. Cette intervention chirurgicale remplace la cornée atteinte de kératocône avec des tissus provenant d'un donneur avec une bonne santé oculaire. Les résultats obtenus avec une kératoplastie réussie se traduisent par une amélioration graduelle de la vision. Souvent, on observera une vision fonctionnelle dans les quelques semaines suivantes. Cependant, dans certains cas, la vision complète se développe au bout de plusieurs mois jusqu'à un an.

En règle générale, la kératoplastie est effectuée en clinique externe. La plupart des patients entrent à l'hôpital ou au centre de chirurgie quelques heures avant l'intervention et quittent le centre la même journée.

Les étapes de l'intervention

Étape 1 : On utilise un instrument circulaire, appelé trépan, pour retirer le centre de la cornée atteinte de la maladie.

Étape 2 : On découpe un « bouton » de la même taille dans la cornée du donneur.

Étape 3 : On coud le tissu du donneur en place à l'aide de quelques fines sutures.

Après l'intervention chirurgicale

À la suite d'une kératoplastie, on remet aux patients un cache-œil comme protection de l'œil traité.

En général, une légère douleur se fait sentir durant quelques jours à la suite de l'intervention qu'on peut souvent soulager avec des analgésiques, comme l'acétaminophène.

Il est important de protéger l'œil de tout type de trauma oculaire, y compris les bosses ou coups accidentels. Il est généralement recommandé aux patients de porter des lunettes le jour et un cache-œil la nuit, et ce, pendant plusieurs mois suivant l'intervention.

La greffe guérit relativement lentement étant donné que la cornée n'a pas d'approvisionnement en sang. On gardera les sutures en place pour une durée de trois mois à un an. Il s'avère souvent nécessaire d'ajuster ou de desserrer les sutures pour améliorer la vision. L'ajustement et le retrait des sutures sont de simples interventions sans douleur. Si la vision est bonne avec les sutures en place, il est possible qu'on les laisse en permanence.

Il est important d'utiliser des gouttes ophtalmiques stéroïdes pour prévenir le rejet de la nouvelle cornée, durant plusieurs mois après l'intervention. Dans certains cas, de faibles doses de gouttes stéroïdes devront être utilisées indéfiniment. Contrairement aux stéroïdes oraux, les gouttes ophtalmiques stéroïdes ne provoquent pas d'effets secondaires pour le reste du corps. À l'occasion, d'autres médicaments ophtalmiques pourraient s'avérer nécessaires.

En cas de symptômes inhabituels, comme des rougeurs, la sensibilité à la lumière, la perte de vision, des douleurs, des éclats lumineux, des corps flottants ou la perte de vision périphérique, ils doivent être signalés immédiatement.

Les soins postopératoires sont une partie extrêmement importante de la kératoplastie et celle-ci est de loin la plus coûteuse en temps. Une vérification de l'œil est nécessaire le jour suivant la chirurgie, ainsi que de nombreuses fois au cours du premier mois, à des intervalles graduellement plus longs au cours de la première année et une fois par année par la suite.

Avec les bons soins prodigués rapidement dès les premiers signes de rejet, la greffe pourra être préservée et gardée en santé pour toute la durée de vie du patient.